avantaprs

A propos de l'auteur

  • Jean Hébert

    Champion du Canada et de la Francophonie, Jean Hébert a appris à jouer aux échecs dès l’âge de cinq ans. À dix-huit ans, il devint champion du Québec et ce pendant sept années consécutives, obtenant du même coup le titre de maître international et représentant le Canada aux Olympiades. Champion du Canada une première fois en 1978, il termine aussi premier au World Open (U.S.A.) la même année. En 1985, il mérite aussi le titre de grand-maître international de l’ICCF (International Correspondance Chess Federation). À 51 ans il a gagné le championnat du Canada et celui de la Francophonie : tout un exploit... Auteur, rédacteur de nombreux articles et entraîneur accompli de la fédération québecoise des échecs, il combine compétition, entraînement, pédagogie et journalisme.
Accueil du site || Échecs || Le coup intermédiaire
Le coup intermédiaire, parfois génial souvent opportun :« Les convictions constituent un plus grand danger pour la vérité que les mensonges. » - Nietzsche.

Il n’y a sans doute pas de coup plus difficile à trouver que ceux qui se cachent dans des positions anodines où un coup allant de soi nous empêche de nous mettre en mode « « recherche » ». On croit alors fermement que le temps de réflexion sera mieux dépensé par la suite quand une « « position critique » » se présentera. Or, si cette attitude pragmatique se justifie le plus souvent, il faut aussi prendre conscience qu’à l’occasion les apparences sont trompeuses. Les coups évidents ne sont pas toujours "forcés" et ont parfois intérêt à être précédés ou préparés par un « « coup intermédiaire » », souvent désigné par le terme allemand « « zwischenzug » ». Les coups intermédiaires surviennent souvent entre deux captures, ou du moins avant une capture. C’est ce qui les rend difficile à trouver, car dans ces situations les joueurs ont tendance à effectuer le coup « « automatique » » plus ou moins instantanément, entre autres pour sauver du temps à la pendule. En voici un exemple.

Avant de commencer, cliquez sur Instructions puis fermez l’onglet (Firefox) ou la fenêtre (Explorer), que vous avez ainsi ouvert(e), afin de revenir ici. Notez que nous devons utiliser les notations anglaises pour les pièces d’échecs à cause du « moteur » anglophone Palview, on s’en excuse même si on sait que les amateurs d’échecs sont en général bien familiers avec celles-ci... (la Rédaction)









 


Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement des nouvelles et des analyses d’échecs chaque semaine de notre collaborateur et champion du Canada, Jean Hébert. (la Rédaction)

Répondre à cet article

Enregistrer au format PDF impression envoyer l'article par mail title= envoyer par mail 0 réaction
(0 - 0 vote)